Une soirée qui aura marqué l’Histoire du basket français et de l’arbitrage européen. Après 32 ans de haut niveau, l’arbitre grec Spiros Gkontas a officié sur le dernier match de sa carrière.

Il y a des jours comme cela où les étoiles semblent s’aligner. Où l’on se dit que ce que l’on vient de voir ne peut pas être vrai, qu’il s’agit d’un rêve ; cependant, c’est bien réel. La soirée d’hier en fait partie. En effet, Monaco s’est imposé face à Kazan et devient ainsi, après Limoges en 1988, la deuxième équipe française à remporter l’EuroCup ! Quel beau résultat pour le basket français. De plus, l’arbitrage n’était pas en reste : Spiros Gkontas, Jovcic Milivoje et Mykola Ambrosov étaient au sifflet pour ce second acte de la finale de la C2. Et cette rencontre a marqué l’Histoire ; surtout lorsque l’on apprend que Spiros Gkontas a terminé sa carrière sur ce match au sommet. Sur Twitter avant la rencontre, l’arbitre grec de 53 ans n’en revenait pas.

Si, il y a 32 ans, quelqu’un me disait que je deviendrais un jour l’arbitre le plus vieux d’une finale européenne, je rirais et le traiterais de fou ou d’ivrogne. Mais le moment est probablement venu …

Spiros Gkontas

Une vie dédiée à l’arbitrage

Retenez votre souffle. Spiros Gkontas en quelques chiffres, c’est : 32 années d’arbitrage depuis son accession en 1ère division grecque, 20 ans en EuroLeague avec un Final Four à Madrid en 2008. À 53ans, l’arbitre grec devient ainsi l’officiel le plus âgé à prendre part à une finale européenne. Nouveau record. Une fin de carrière que souligne son ami Panagiotis Bakalis : « Toutes les choses dans la vie ont un début et une fin. Aujourd’hui, Spiros a joué son dernier match, et il a été excellent sur cette rencontre opposant Kazan à Monaco. C’est un ami, un frère, avec qui nous avons été ensemble en EuroLeague à partir de 2000. C’est la fin d’une superbe carrière. Mon Spiro, je sais quel genre d’Homme tu es, je suis fier que tu sois mon ami. Je te souhaite le meilleur à toi et à toute ta famille, bravo. » Un hommage vibrant. Chapeau bas et bonne retraite, Κύριε Gkontas.

© @Beggysworld