Et si on vous disait que pour voir la vidéo, l’arbitre n’avait plus à aller à la table de marque, mais qu’il pouvait le faire en regardant son collègue ? Dingue, on vous l’accorde. Dingue, mais en théorie réalisable, car le fruit du partenariat entre Royole Compagny, un leader de l’industrie de la technologie flexible, et l’équipementier Tuta, n’est autre qu’une chemise pour les arbitres avec des écrans sur le torse ! Découverte.

Très souvent, les ralentis sont appréciés pour mieux juger les actions dans le monde du sport et du basket, que ce soit pour s’extasier devant un dunk ravageur d’Anthony Edwards – quelle violence… – ou pour s’assurer de la validité d’une décision. C’est dans cette seconde optique que les arbitres peuvent « voir la vidéo » et changer, ou non, leur décision initiale.

Les images semblent surréalistes, voire truquées. Comment ? Le slogan publicitaire sur la chemise de l’arbitre vient de changer en plein match ? Non, vous ne rêvez pas, c’est bien réel : il existe une chemise avec de la publicité animée, spécialement conçue pour les arbitres ! Ce n’est pas un écran apposé sur le t-shirt ; le t-shirt est l’écran : Royole Company avait développé en 2012 le premier écran flexible. Cette capacité de rendre n’importe quelle surface semblable à un écran mesurait, à l’époque, un millimètre. Maintenant, il recouvre le torse de la chemise !

Les arbitres stars de la publicité ?

Outre l’intérêt technologique évident (vous avez des t-shirts écrans vous ? Et vous savez comment ça fonctionne ?), l’avantage principal de ce t-shirt flexible est surtout marketing. C’est également une formidable illustration de la croissance exponentielle récente du secteur de la publicité. L’innovation a été testée en juin dernier en Lituanie sur le tournoi FIBA Hoptran 3×3, un événement qui rassemblait presque 50 millions de personnes. Ici réside l’astuce : va-t-on davantage regarder l’arbitre qui siffle une faute qui ne nous satisfait guère ou plutôt le panneau publicitaire derrière la table de marque ? Vous en conviendrez : la question est vite répondue.

Et après, on fait quoi ?

Mais alors, pourquoi ne pas voir plus loin ? Voir sous une autre perspective ? Si on peut afficher une publicité sur le torse d’un arbitre, alors on peut tout y afficher … y compris le ralenti de l’action qui vient de se dérouler avant le coup de sifflet ?! Et alors concrètement, décider sur un simple rassemblement du trio d’officiels de la bonne sanction -ou non- à donner ! Mais on y décerne déjà certaines limites : vu la facilité à revoir l’action, il ne faudra pas s’adonner à la consultation systématique du torse de ses collègues pour voir la vidéo. Ceci dit, imaginez tous les joueurs, coachs et officiels réunis autour d’un arbitre pour consulter son tee-shirt afin de revoir une action … ? Explosif.

Le futur est en route. Bonne nouvelle : les arbitres ne sont pas en reste. Par l’intermédiaire de l’écran flexible, ils y participent pleinement. Si le but est uniquement publicitaire pour l’instant, pourquoi ne pas concevoir de l’employer à des fins de formations ou d’analyses techniques ?