09 octobre 2020, 20h (heure locale). Russie. Saint-Pétersbourg. Sreten Radovic et Artem Lavrukhin se souviendront de cette rencontre entre le Zénith Saint-Pétersburg et le FC Barcelone : ils ont dû arbitrer le match à deux !

Le Yubileyny Sports Palace accueille, pour le compte de la deuxième journée du championnat d’Euroleague, l’équipe de Barcelone, qui après un beau mercato (elle a notamment recruté le génial Nick Calathes ou le stratège Sarunas Jasikevicius au poste de coach, ndlr) et une première victoire face à Moscou, souhaite confirmer face au Zénith. Ce dernier, qui a également remporté son premier match face à l’Anadolu Efes d’Adrien Moerman ou Rodrigue Beaubois notamment, veut gagner pour son premier match à domicile dans cette compétition. Le décor est planté, l’enjeu est donné : et les deux équipes ne vont pas décevoir, en étant au coude à coude tout le long du match, et en shootant à des pourcentages honorables (50% à 2pts et 38% à 3pts pour le Zénith ; 59%à 2pts et 30% à 3pts pour Barcelone). Au final, c’est le Zénith d’un Alex Poythress en mission (16pts à 58%, 11 rebonds) qui l’emporte 74-70.

Thomas Heurtel (#13 de Barcelone) et les siens n’ont pas réussi à trouver la solution face au Zénith.

Néanmoins, le fait marquant de ce match qui le place à coup sûr dans l’histoire de l’Euroleague est survenu en tout début de match. Lorsque les joueurs et les officiels se placent au milieu du terrain pour le protocole de présentation, c’est l’étonnement général. En effet, il n’y a pas trois, mais bien 2 hommes en orange au centre du terrain. Sreten Radovic et Artem Lavrukhin sont les deux officiels de cette rencontre. Pourquoi un tel scénario ? Cela n’était jamais arrivé auparavant, si bien que même le tableau de présentation des arbitres (cf. photo ci-dessous) a un espace laissé vide pour le troisième arbitre. La raison est hélas, sanitaire. En effet, selon nos informations, deux des trois arbitres initialement prévus sur le match ont été déclarés positifs à la COVID-19 et n’ont pas pu y prendre part. Les délais étaient courts, et il a fallu réagir vite pour combler cette absence. Ceci dit, la surprise a vite laissé place au jeu, et les deux arbitres s’en sont très bien sortis, comme à leur habitude.

L’équipe Referee Time souhaite un bon rétablissement aux deux arbitres initialement prévus sur la rencontre, positifs au Covid-19.

Sreten Radovic a dû parcourir plus de kilomètres que d’habitude !

© : @officiatingscool ; Euroleague