« Comme beaucoup de gens, j’ai été obligée de revoir mes priorités pendant la crise du coronavirus. J’ai soigneusement pesé le pour et le contre et, après une discussion franche et constructive avec Lutz Michael Fröhlich, le directeur sportif de l’arbitrage d’élite de la DFB, j’ai décidé de mettre fin à ma carrière nationale et internationale »

Bibiana Steinhaus

Le 30 septembre 2020, l’arbitre allemande Bibiana Steinhaus a mis un terme à sa carrière d’arbitre. Elle aura marqué l’Histoire de l’arbitrage féminin en devenant, en 2017, la première femme arbitre de Bundesliga, première division allemande.

En 2017, alors âgée de 38 ans, celle que l’on surnomme « Madame l’Arbitre » est rentrée dans l’Histoire. Dimanche 11 septembre 2017, 15h30, match entre le Herta de Berlin et le Werder Brême. C’est la première fois qu’une femme est arbitre principale d’un match de l’un des cinq championnats européens majeurs (Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie).

Arbitre internationale depuis 2005, cette fonctionnaire de police aura officié sur plusieurs grands évènements du football mondial dont trois Euros (2009, 2013, 2017) et trois Coupes du Monde (2011, 2015, 2019). En 2012 elle est convoquée pour les Jeux Olympiques à Londres, où elle dirige la finale. La native de Bad Lauterberg im Hartz officie pendant dix ans en deuxième division (Bundesliga 2) avant de pouvoir obtenir une montée dans l’élite du football allemand en 2017. La même année, elle officie sur une finale de la Ligue des Champions Féminine 100% française : Olympique Lyonnais – Paris Saint Germain, remportée par le club de Jean-Michel Aulas.

Le 30 septembre dernier, lors de la Supercoupe d’Allemagne qui opposait le Bayern Munich au Borussia Dortmund, la pionnière de l’arbitrage féminin européen a annoncé qu’elle se retirait définitivement des terrains.

Danke für alles !

© Getty Images / Footd’elles